Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une région très verte, très chaude, située au-dessus de la mer Noire où l'on pratique la danse sur le feu et où l'on trouve des sources "guérisseuses " , ainsi que des dolmens et autres sépultures ayant appartenu à une brillante civilisation disparue. Une région où l'on peut aussi se balader à dos d'âne et aller à la rencontre des dauphins en mer. Un endroit où les rivières sont calmes et navigables sur de très grandes distances et abritent des tortues, des loutres et où les rivages bordés de lianes ressemblent à la jungle. Bref un paradis pour les enfants! A tel point d'ailleurs qu'en traversant le village de Grammatikovo (le village des grammairiens en français) ils pourront se souvenir que les vacances, hélas, n'ont qu'un temps. Tout cela se passe dans la Strandja, parc naturel situé aux confins de la Bulgarie et de la Turquie, qui offre ses paysages, ses coutumes, sa douceur de vivre et son éternel printemps aux familles qui aiment les vacances actives et originales.

La Montagne Strandja

"Etranger, toi, qui viendras ici, soit sain!"

Cette bénédiction est gravée sur une dalle tombale de marbre, emmurée dans l'hotel d'une ancienne église catholique à Malko Tarnovo qui date du 2-ème siècle av. J.- Chr.

"Au nom, de Dieu, étrangés, ne t'arrete pas au milieu de ta route mais continue pour te délecter de cette mer de forets vièrges!'' a dit un écrivain bulgare au début du XX-e siècle.

Nous ne pouvons point ne pas etre d'accord avec eux.

La nature de Strandja est bénie, parce qu'elle unie la mer, la montagne et le soleil méditerranéen.

L'essence profonde du graffite ancien est claire - Strandja, peuplée dès les temps préhistoriques, selon les croyances des anciens, donne un esprit fort dans un corps sain. Jusqu' à aujourd'hui, chacun qui vient dans ces terres-là est ému par la beauté de la nature de Strandja; il courbe le front devant les monuments de la culture ancienne, il est enchanté, par l'héritage spirituel, gardé dans les coutumes, les traditions, le folklore et dans la mythologie des gens de l'endroit.

Si vous vous dirigez vers le long de la rive de la mer Noire au sud, bientôt vous tomberez dans les bras caressants de la chaîne de montagnes de Strandja, largement étalée.

Il vous faut moins d'une heure et vous etes déjà dans le coeur du parc Strandja - le plus grand et le plus exotique des parcs en Bulgarie. Il est fondé en 1995, sa surface est de 1611 km carrés et comprend une grande partie du territoire bulgare de la Strandja centrale jusqu'à la mer Noire. Sa longueur moyenne (est-ouest) est environ 50 km, sa largeur moyenne (nord-sud ) - environ 25 km.

Strandja n'est pas un sentier touristique aplani , mais une aventure touristique excellente et unique. Au sein de Strandja on se sent vraiment comme un enfant de la Mère-Nature, bien sauvegardé du tumulte de la civilisation contemporaine.

La mansuétude calme des petites églises villageoises et des chapelles nourrit la foi, parce que nulle part elle n'est si bien gardée comme ici, dans les petits villages Brachlian, Labernovo, Kosti, Boulgari et beaucoup d'autres villages et petites villes de Stranja.

Autour des aiazmos (sources curatives) les contes des enchanteresses, des fées et des elfes sont encore vivants, tout comme les anciennes coutumes de"nestinarstvo''(les danses sur feu).

Les vielles maisons de Strandja, pleines de cordialité et d'hospitalité, offrent une sensation curative d'un vrai calme.

Excepté la population des villes au bord de la mer, les habitants de Strandja appartiennent au groupe ethnique des roupes d'est.

Leur dialecte ressemble à celui qu'on utilise dans la Rhodope.

Le parc Strandja comprend 19 villages et 2 villes avec 9000 habitants.
A Strandja les procès d'urbanisation n'ont pas pu effacer les traditions et les coutumes des gens de l'endroit comme dans de plusieurs autres régions.

La vie spirituelle spécifique pour Strandja vit dans le folklore, dans le calendrier de fetes, dans les monuments de l'héritage culturel.

Le panorama vers la Strandja centrale des plateaux de montagnes étendus est captivant et inoubliable.

Les monts, comme des vagues couvertes de forets vertes et épaisses, forment une chaîne sans fin, dans laquelle il n'y a ni pics, ni rochers sévères, qui sont charactéris-tiques pour les autres montagnes bulgares.

Les petits villages avec leurs paturages, leurs prairies et leurs clairières sont rarement présents parmi les vagues de cette, mer verte et infinie. C'est ça le paysage dans la région où la pervenche pousse - dans la partie d'est de la montagne, entre les villages Slivarévo, Vizitsa, Boulgari et Brodilovo.

C'est aussi le même paysage au sud, en Turquie. Les flancs d'ouest- vers Malko Tarnovo- sont plus durs, plus rocheux, plus sévères.

Deux chaines se manifestent dans la montagne Résovsko et Bosnensko.

La crete de Brésovsko continue en Turquie. Le plus haut mont bulgare de Strandja - Goliamo Gradichté (709m) est situé là. Si le jour est clair, on peut voir la mer Noire du mont.

La crete Bosnensko c'est la frontière du nord du parc national "Strandja" elle est presque parallèle de la crete Résovsko. Elle commence avec le mont Kervansarai sur la frontière de la Bulgarie et la Turquie et finie au sud de Tsarévo.

Les plaines des rivières Véléka et Résovska qui traversent le parc, sont vraiment captivantes avec ses nombreuses méandres pittoresques.

Véléka "entre" en Bulgarie par une belle gorge rocheuse. Le matin en été, les brumes épaisses sont fréquents dans les plaines des deux rivières. Si on les voit des monts, on peut avoir l'impression que c'est la mer qui est entrée dans le sein de la montagne formant plusieurs petits golfs et fiords.

Le territoire de la partie d'ouest de Strandja est presque entièrement karstique.

http://bnr.bg/sites/fr/Lifestyle/Bulgaria/Pages/130510_strandja.aspx

La Strandja est une montagne millénaire. C’est une terre de dolmens, de tombeaux antiques, de temples thraces et de forteresses du Moyen-Âge qui ont survécu jusqu’à nos jours. Chaque village de la région a sa propre église chrétienne, alors que certains rites païens sont encore pratiqués. Le fait que jusqu’à la chute du communisme, une grande partie de la Strandja faisait partie de la zone frontalière fermée entre la Bulgarie et la Turquie a permis en grande partie que son patrimoine naturel et historique soit préservé. La Strandja est sillonnée par un réseau de sentiers balisés. « Nous avons aussi créé 7 sentiers thématiques qui permettent de découvrir la richesse naturelle de la région », explique Maria Patronova du parc naturel de la Strandja, qui représente la zone protégée la plus vaste du pays, avec ses 1 161 km2.

« La rivière Marina est un parcours intéressant. Elle passe près du village de Balgari et de la ville de Tsarévo. En l’empruntant, les touristes peuvent en apprendre plus sur les espèces végétales qui peuplent la région depuis la dernière période glaciaire, comme le houx et le if. Ils pourront également en apprendre plus sur la faune de la région, comme les sangliers, les biches et les cerfs. »

Les amateurs de sensations fortes aiment descendre la rivière de la Véléka en canot pneumatique, qui serpente à travers la région avant de se déverser dans la mer Noire, près de Sinémorets. Cet été, des promenades en bateau, qui sont très populaires chez les touristes, seront organisées cet été. Sinémorets dispose aussi d’un centre équestre où l’on peut louer un cheval pour faire le tour de la région. Si on ne sait pas monter à cheval, on peut aller à Stoïlovo, pour apprendre à monter un âne.
La Strandja est une des régions les moins peuplées en Bulgarie. Les agglomérations y sont relativement éloignées les unes des autres, alors qu’une grande partie de la population a déménagé en ville. Le tourisme a cependant servi à sortir la région de sa torpeur, ces dernières années. Gramatikovo, Stoïlovo, Brachlian, Brodilovo, Kosti, Balgari ; ce sont les destinations préférées du tourisme rural. On peut y loger, ou goûter à la cuisine locale, constitue un des points forts de la région. « On n’utilise que des produits bio, et la plupart des plats sont préparés d’après des recettes anciennes », explique Maria Patronova.

« À Stoïlovo, les touristes peuvent goûter au pain fait maison, mais la spécialité de la région est une banitza spéciale qui est préparée de façon différente dans tous les foyers. On l’appelle le zelnik : c’est une banitza dont la farce est faite d’épinards ou de feuilles d’orties au lieu de la traditionnelle farce au fromage blanc et aux œufs battus. Les touristes sont aussi impressionnés par le folklore de la Strandja, qui est très bien préservé. »

http://bulgariatravel.org/fr/object/95/Priroden_park_Strandja

Le parc naturel Strandzha, situé sur une superficie de 1161 km carrés, est le plus grand territoire protégé en Bulgarie. Le parc est classé territoire protégé avec l’ordre No.RD350 du 14.07.2000. Il est situé dans la partie sud-est du pays, au sud ses limites coïncident avec la frontière politique entre la Bulgarie et la Turquie et à l'est il s'étale jusque la côte de la Mer Noire.

Le parc naturel se situe dans la montagne de Strandzha, qui occupe des territoires de la Bulgarie et de la Turquie. Sur le territoire du parc sont situés 5 réserves naturels, 14 sites protégés et 8 curiosités naturelles.

Dans le parc naturel Strandzha on peut rencontrer des espèces reliques de plantes et d’animaux ayant eu aux périodes géologiques une vaste distribution et de nombreux représentants aujourd'hui disparus. Sur le territoire du parc il y a 64 espèces reliques, dont 7 sont endémiques de la Strandzha.

Ce n’est qu’à Strandzha de tout le continent européen que sont conservées les forêts typiques de la fin du Tertiaire (avant d’environ 1,8 mil. d’années).

Environ 80 % du territoire du parc est couvert de forêts de feuillus dont l’âge moyen est plus ancien que celui des arbres du reste du pays. Souvent, parmi les massifs naturels de vieilles forêts on peut rencontrer le chêne pubescent, le chêne d’ Hongrie (Quercus Frainetto), le chêne oriental et l’hêtre oriental de Strandzha, âgés de plus de 500 ans et d'un diamètre de 1.5 - 2.0 m.

Le parc Strandzha est le territoire bulgare abritant la plus grande variété d'animaux vertébrés : 413 espèces, dont 31 reliques comme l’araignée Dysdera asiatica, la punaise Stibaropus henkei, le papillon Heteropterus morpheus et d'autres.

Les invertébrés comptent plus de 600 espèces. Plus de 70 espèces de poissons vivent dans les eaux côtières du parc naturel dont 42 sont des espèces d’eau douce. A travers les zones côtières du parc Strandzha passe la voie migratoire des oiseaux Via Pontica. Chaque année, des millions d’oiseaux traversent ce couloir aérien pour changer leurs sites de reproduction en Europe du nord avec leurs asiles hivernaux en Afrique. Ce qui fait du parc un lieu extrêmement important pour la survie de dizaines d’espèces rares protégées. Les populations de 50 variétés de la cigogne blanche (Ciconia ciconia), de la cigogne noir Ciconia nigra), du petit Aigle criard (Aquila pomarina) sont d’une importance à l’échelle européenne.

La biodiversité exceptionnelle de Strandzha est due à son passé géologique, à son climat et à son unique situation géographique - au carrefour entre l’Europe, la Méditerranée et l’Asie. Ici, le long de quelques kilomètres on peut facilement passer d’une forêt de chênes centenaires à un paysage typiquement méditerranéen et atteindre le bord de la mer en traversant une forêt humide de baie. Dans le parc, sur plusieurs kilomètres il y a des sentiers de randonnée balisés.

A part la diversité de variétés d’animaux et de plantes protégées, la danse sur braise, dite « nestinarstvo » est un des symboles de Strandzha. C’est un ancien rite aux racines païennes, où l’on danse sur la braise brulante. Au village de Balgari les danses ont lieu chaque année le 21 mai (le jour de Saint Konstantin et Elena), au village de Kosti le 20 juillet (le jour de Saint Iliya), au village de Brodilovo le 27 juillet (le jour de Saint Panteleymon). Le nestinarstvo est inscrit dans la liste du patrimoine culturel immatériel mondial d’UNESCO.

A proximité du village Stoilovo se trouve le site historique de Petrova Niva, associé à l'insurrection d’Ilinden (point culminant dans la lutte pour la libération nationale des bulgares macédoniens et des bulgares de Thrace de la domination ottomane).

Les touristes peuvent visiter le mémorial, construit en mémoire des victimes de l'insurrection, l'exposition et la chapelle ossuaire de Ste Petka. Le mémorial est classé monument historique culturel d'importance nationale dans le Journal officiel, numéro 97 de 1970.

A proximité de Malko Tarnovo, dans le site de Mishkova Niva se trouve un important sépulcre thrace en forme de dôme. Les visites du sépulcre s’effectuent sur réservation au Centre d’information touristique de Malko Tarnovo, car le site est situé dans la région frontalière avec la Turquie.

Le centre d’accueil met à disposition un guide.

Les villages sur le territoire de Strandzha ont gardé leur architecture et offrent un hébergement dans des petites maisons pittoresques et hôtels familiaux.

Le long de la côte de la Mer Noire il y a des campings. Les vallées des rivières Veleka et Mladezhka sont les lieux préférées pour faire du camping.

Dans la ville de Malko Tarnovo et le village de Gramatikovo fonctionnent deux centres d’accueil, qui offrent des renseignements sur les itinéraires touristiques et l’hébergement, ils assurent également le contact avec les guides locaux et les touristes.

...

Les autres ressources d’eau de la montagne Strandja sont concentrées dans la région karstique d’ouest où il y a plus de 120 sources d’eau. Les gens de l’endroit divinisent certaines des sources karstiques parce qu’ils croient que leur eau est sainte et qu’elle a une force curative. Celle de Goliamo Aiazmo, aux environ du village Gramatikovo, est considérée comme une des plus curatives.

Discover Strandja

Photos (explorestrandja.com)

Природният парк Странджа получава този статут през 1995 г. По площ той заема около 1% от територията на България и включва в себе си пет резервата – Силкосия, Тисовица, Средока, Витаново и Узунбуджак (Лопушна), както и 14 защитени местности, архитектурен резерват в с. Бръшлян и фолклорен резерват в с.Българи.
Сред забележителностите са пещерите и изворите край река Младежка, пещера Еленина дупка край село Бяла вода, пещера Махарата край село Кости и мраморните куполни гробници в областите “Мишкова нива” и “Пропада”. В парка се срещат 54 вида бозайници и 261 вида птици.
Масивът на Странджа е разположен в югоизточната част на страната и стига на север до гр.Бургас, а на юг чак до Истанбул. Релефът му е насечен с невисоки заоблени била. Най-високата точка на територията на България е връх Градището – 710 м.н.в.
Двете най-големи реки на територията на парка са Резвая /или Резовска/ и Велека. И двете извират от Турция, като Резовска река описва с течението си югоизточната граница на България с Турция. Поради това, че е погранична река, тя е и доста по-малко изследвана и опозната. Река Велека е дълга 147 км. и е една от най-красивите реки в България.
На територията на парка се срещат много животински и растителни видове, характерни за Средиземноморието и Мала Азия. Паркът е богат на широколистни гори, както и на някои редки видове растения, животни и насекоми.
Насоките на туризма в парк Странджа се определят главно от неговия статут. По Черноморската част от парка застрояването е силно ограничено, което е причина и за по-слабата посещаемост от масовите туристи. Това обаче е супер възможност да се разходиш из малкото незасегнати местности в страната. В района на селата Синеморец и Резово предпочитат да летуват повече хора. Сравнително слабото застрояване е причина и за относително чистите плажове и гори, както и за по-тихите места за почивка.
Екотуризмът е на особена почит в Странджа, а има ”мегдан” и за доста планинск спортове. Освен обичайните маршрути за разходка, тук можеш да попаднеш и на уникални места като селата Българи и Бръшлян, където все още се срещат нестинари. Друг несравним кеф са неповторимите гозби из странджанските селца.
Странджа е най-голямата защитена природна територия в България, създадена, за да опазва уникалните екосистеми и биоразнообразие, както и за съхраняване на самобитните странджански фолклор, култура и историческо наследство. Както споменахме, нейната територия е над 1% от територията на страната. През 1933 г. именно тук е обявен първият резерват в България – Силкосия.
Странджа е единствената българска територия, включена в петте приоритетни за опазване територии в Централна и Източна Европа.
Над Странджа преминава вторият по големина прелетен път на птиците в Европа – Виа Понтика. Общият брой на видовете хабитати е 121, като по този показател паркът е на първо място сред защитените територии в Европа. Като всяко място на брега на Черно море, Странджа е застрашена от унищожаване чрез незаконно строителство, а планинската му част и непокътнатите със стотици години гори привличат секачите-бракониери.
Защитените територии в парк “Странджа” са 14 на брой. Най-известните от тях са: Парория, Устие на река Велека, Докузак, Руденово, Силистар, Кривинизово, Моряне, Камъка и други. С Решение № 6794/29.06.2007 г. Върховният административен съд отменя статута на Странджа като защитена територия. След масови протести на природозащитници по този повод Народното събрание гласува закон, според който установените от правителството защитени територии не могат да бъдат оспорвани в съда. По този начин планината временно е спасена от застрояване.

razni patepis

http://liternet.bg/publish20/l_conev/strandzha2.htm

direction régionale de parc Strandja

le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja
le parc naturel de Strandja

le parc naturel de Strandja

Source de la plupart des photos : Evgueni Dinev :

Photo 1 : méandre dans le lieu-dit protégé qui porte le même nom "Le Méandre",

photo 2 : Strandja,

ph. 3 : chêne de Strandja, près du village de Gramatikovo,

ph/ 4 : l'embouchure de la rivière Véléka,

ph. 5 : Strandja, près du village de Zvézdets,

ph. 6 : près de Silistar,

photo 7 : lieu -dit Katchoul, village de Zabérnovo, près de Véléka (м. Качул - Заберново, покрай Велека),

photo 8 : torreaux traversent la rivière Véléka, près du village de Kosti,

photo 9 : lieu-dit "Kovatch"

photo 10 : les sources de la rivière "Mladéjka"

photo 11 : rochers, Strandja près de la mer

photo 12 : à Silistar

photo 13 : la mer (vers Ropotamo ?)

photo 14 : bancs pour se reposer, il y en a près des paraklis

photo 15 : chevaux en liberté

photo 16 : Arapia

photo 17 : la baie mystérieuse

photos 18 : le lever du soleil au mois de mai

photo 19 : prairie avec "blatno kokitche"

La réserve naturelle "Vitanovo"

La réserve naturelle "Vitanovo"

La réserve naturelle "Srédoka"

La réserve naturelle "Srédoka"

la réserve naturelle "Paroria"
la réserve naturelle "Paroria"
la réserve naturelle "Paroria"

la réserve naturelle "Paroria"

LA RESERVE "PARORIA"

un complexe d'églises et monastères rupestres découvert en 2005, entre les villes de Malko Tarnovo et Elhovo, dans les terres de l'ancienne région Paroria, entre la Bulgarie et la Byzance. Il est daté du 14e siècle.

Paroria Protected Area, Strandja mountain


In Bulgarian: Защитена местност Парория, Странджа

Category: Reserve, Location: Kalovo


Paroria protected area is located in the valley of the rivers Zaberska and Kazanski dol, between the villages of Zabernovo and Kalovo. The region is very beautiful and rich in natural, historic and cultural sights.


The forests here are of different age but over 85% of them are over 120-annual. There is located one 1000-year-old oak which is the thickest and most adult tree in Strandzha mountain.


In the karst part in locality Pazlacite there are many rocks and caves. Here were discovered also many megalith Thracian dolmens.


At the territory of the protected area of Paroria are many chapels. Among them is the chapel "Sveta Petka", which is supposed to be built on the site of the famous Sinait monastery in Medieval Paroria of Saint Gregory of Sinai (associated with the spiritual teachings of Theodosius Tarnovski).

http://liternet.bg/publish20/l_conev/strandzha1.htm

http://www.balkanmegaliths.bgjourney.com/Bulgaria/Dolmeni/Dstr-009BG/Dstr-009BG.html

Other Sights, Landmarks And Places Of Interest When Visit Village Of Kalovo >> Thracian dolmen in Chardak locality (category: Archaeological site)  Thracian dolmen in Chardak locality   In Bulgarian: Тракийски долмен в местността Чардак   Category: Archaeological site   Location: Kalovo   Longtitude: 27.52731800 Latitude: 42.13750455   In the region of the Kalovo village were discovered several Thracian dolmens. This one in Chardak locality is located northeast of the village and unfortunately was very damaged. By its remnants it can be deduced that a it was an unicameral or bicameral dolmen with dromos and was uncapped.
Other Sights, Landmarks And Places Of Interest When Visit Village Of Kalovo >> Thracian dolmen in Chardak locality (category: Archaeological site)  Thracian dolmen in Chardak locality   In Bulgarian: Тракийски долмен в местността Чардак   Category: Archaeological site   Location: Kalovo   Longtitude: 27.52731800 Latitude: 42.13750455   In the region of the Kalovo village were discovered several Thracian dolmens. This one in Chardak locality is located northeast of the village and unfortunately was very damaged. By its remnants it can be deduced that a it was an unicameral or bicameral dolmen with dromos and was uncapped.
Other Sights, Landmarks And Places Of Interest When Visit Village Of Kalovo >> Thracian dolmen in Chardak locality (category: Archaeological site)  Thracian dolmen in Chardak locality   In Bulgarian: Тракийски долмен в местността Чардак   Category: Archaeological site   Location: Kalovo   Longtitude: 27.52731800 Latitude: 42.13750455   In the region of the Kalovo village were discovered several Thracian dolmens. This one in Chardak locality is located northeast of the village and unfortunately was very damaged. By its remnants it can be deduced that a it was an unicameral or bicameral dolmen with dromos and was uncapped.
Other Sights, Landmarks And Places Of Interest When Visit Village Of Kalovo >> Thracian dolmen in Chardak locality (category: Archaeological site)  Thracian dolmen in Chardak locality   In Bulgarian: Тракийски долмен в местността Чардак   Category: Archaeological site   Location: Kalovo   Longtitude: 27.52731800 Latitude: 42.13750455   In the region of the Kalovo village were discovered several Thracian dolmens. This one in Chardak locality is located northeast of the village and unfortunately was very damaged. By its remnants it can be deduced that a it was an unicameral or bicameral dolmen with dromos and was uncapped.

Other Sights, Landmarks And Places Of Interest When Visit Village Of Kalovo >> Thracian dolmen in Chardak locality (category: Archaeological site) Thracian dolmen in Chardak locality In Bulgarian: Тракийски долмен в местността Чардак Category: Archaeological site Location: Kalovo Longtitude: 27.52731800 Latitude: 42.13750455 In the region of the Kalovo village were discovered several Thracian dolmens. This one in Chardak locality is located northeast of the village and unfortunately was very damaged. By its remnants it can be deduced that a it was an unicameral or bicameral dolmen with dromos and was uncapped.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :