Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://bulgariatravel.org/fr/object/302/Silkosiya_rezervat

La réserve Silkosiya est la première du genre, créée en Bulgarie. Elle a été classée par décret n°8485 du Ministère de l’agriculture et des domaines de l’Etat du 29.06.1933, en tant que Forêt d’Etat strictement surveillée Gorna Elenitsa – Silkosiya sur le territoire des villages de Bulgari et Kosti, commune de Tsarevo, région de Burgas, d’une superficie de 1062 hectares. Par la suite sa superficie et sa zone tampon ont été modifiées à plusieurs reprises.
La réserve Silkosiya préserve la précieuse richesse végétale et animale du mont Strandzha. Son territoire est situé à une altitude de 100 à 250 m. La catégorie de sol la plus largement répandue est du type sols cannelle forestiers et ocre podzoliques.
La richesse végétale de la réserve est considérable. On y a établi 260 espèces de végétaux supérieurs. Parmi elles, 14 espèces arboricoles, 17 espèces buissonnières, 143 graminées pérennes et 70 espèces graminées annuelles ou bisannuelles. Cela représente 22,6% de la flore de la Strandzha et témoigne de la grande valeur du territoire protégé.
Silkosiya est une réserve forestière typique. On y trouve des forêts de hêtre et de chêne, des buissons pérennes - le Rhododendron de la mer Noire (Rhododendron Ponticum L.), le cherry-laurel (Prúnus laurocerásus), le houx commun (Ilex aquifolium), le daphné pontique (Daphne pontica). L’âge moyen des arbres est de 120 à 130 ans et dépasse dans certains cas isolés 200 ans.
Les plus impressionnantes sont les formations forestières de chêne (Quercus polycarpa) et de hêtre d’orient (Fagus orientalis). Ces espèces dominantes sont accompagnées d’espèces arboricoles comme l’alisier terminal (Sorbus torminalis), le sorbier domestique (Sorbus domestica), le tilleur argenté (Tilia tomentosa), l’étable champêtre (Acer campestre) et le poirier commun (Pyrus communis).
La réserve possède également une riche faune : plus de 50 espèces animales protégées ont été dénombrées. Parmi les amphibiens, ce sont le crapaud vert (Pseudepidalea viridis), la rainette verte (Hila arborea, L.) et la grenouille grecque (Rana graeca), protégées par la Loi sur la diversité biologique.
Parmi les reptiles, ce sont l’orvet (Anguis fragilis) et l’orvet géant également appelé Scheltopusik (Ophisaurus apodus), la couleuvre de la Caspienne (Coluber caspius), la couleuvre d’Esculape (Elaphe longissima), l’élaphe sauromates (Elaphe sauromates) et la couleuvre de Montpellier (Malpolon monspessulanus) qui sont également des espèces protégées. Très typiques de la région sont les tortues de Hermann et grecque.
Le royaume des oiseaux est extrêmement varié. Les espèces typiques de la région protégée sont le geai des chênes (Garrulus glandarius), le loriot d’Europe (Oriolus oriolus), le rossignol philomèle (Erithacus megarhynchos), la fauvette mélanocéphale (Sylvia melanocephala) et la fauvette grisette (Sylvia communis), le pinson des arbres (Fringilla coelebs), le merle noir (Turdus merula), différentes espèces de pics, d’oiseaux de proie, etc.
La richesse animale est complétée par de nombreux mammifères: le sanglier (Sus scrofa), le chat sauvage (Felis silvestris), la fouine (Martes foina), la martre (Martes martes), le loup (Canis lupus) entre autres.
Dans la réserve est interdite toute activité humaine, à l’exception du gardiennage, des visites à des fins scientifiques, le passage sur des sentiers balisés, y compris à des fins éducatives.
Les services de guides et conférenciers sont dispensés par l’Inspection régionale de l’environnement et des eaux de Burgas (IREE).

Tag(s) : #Réserves naturelles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :